HORREUR – La trilogie Evil Dead (1981-1992).

La trilogie Evil Dead, films d'horreur comiques.

Le cinéma est un art qui permet aux hommes de cultiver leur besoin de raconter, de vivre et de faire partager leurs rêves. Il implique le spectateur dans une situation immédiate et suscite une émotion qui peut être d’ordre esthétique…Les goûts et les couleurs sont dans la nature, on aime ou on aime pas, découvrez sans plus attendre notre sélection de films.

Flashback sur les premiers films cultes de Sam Raimi, baptisés : EVIL DEAD, non seulement ils sont divertissants mais ils sont aussi pleins d’inventions plastiques et d’audaces narratives. Les trois films ont été faits dans des conditions de production tout à fait différentes…mesdames et messieurs suivez le guide…   

Détails :

  • Sortie cinéen France : 24 Août 1983 (1h 20min)
  • Réalisé par : Sam Raimi
  • Avec :Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Hal Delrich
  • Genre : Comédie, Epouvante-horreur
  • Nationalité : Américain

1981, un jeune étudiant d’une vingtaine d’années, Sam Raimi, avec une caméra 16mm vissée sur l’épaule ainsi que 350.000 dollars en poche, tourne les premières scènes qui seront la pierre d’angle d’une trilogie culte : Evil Dead.

Résumé :

Cinq étudiants dans une cabane perdue au fond des bois trouvent un étrange livre ainsi qu’un enregistrement magnétique pour le moins étrange. Une petite équipe d’archéologues a en effet trouvé le Necronomicon, le livre des morts, rédigé en lettre de sang et recouvert de peau humaine.

Bien entendu, nos chers amis buveurs de bière ne tiendront pas compte de la mise en garde et s’impresseront de libérer le maaaaal en écoutant l’enregistrement relevant une formule maléfique qu’il ne fallait surtout pas dire. La suite du film vous pourriez presque l’imaginer sans l’avoir vue : les ados vont se faire pourchasser tour à tour par le démon, aussi vicieux que malsain et surtout parfaitement imprévisible.

Créature dans le film Evil Dead.Evil Dead premier du nom vous fera forcément sourire. Des cadrages léchés avec des plans où la caméra filme une pièce par un coin tout en étant légèrement tordue, des récurrences sur les yeux, des travellings sur plafond nets et des raccords de montage très bien imaginés. Le son est particulièrement travaillé, des bruitages réalistes et parfois extrêmement dégoûtants sont tout le temps présents et apportent une dimension supplémentaire, une ambiance glauque à souhait. Mais ce qui éclipse tout dans ce film avec 30 ans de recul : c’est l’humour. Le film est hilarant surtout si on le visionne un soir avec des potes, du coca, des pizzas et des chips (Quoi ? essayez vous verrez !!)

Si personne n’ose rire pendant le premier quart d’heure (le film a quand même un peu vieilli) au fur et à mesure le rire devient communicatif et on se mets même à faire des remarques hilarantes.
Pour conclure, Evil Dead pouvait faire peur il y a 30 ans, le côté humoristique prend toute son ampleur avec le recul, à condition d’aimer un minimum les films un peu gore.

Détails :

  • Sortie cinéen France : 8 Juillet 1987 (1h 20min) 
  • Réalisé par : Sam Raimi
  • Avec :Bruce Campbell, Sarah Berry, Dan Hicks
  • Genre : Comédie, Epouvante-horreur
  • Nationalité : Américain

Plus Gros, Plus Drôle, Plus Gore, en 1987, Sam Raimi surprend les producteurs et se met en tête de refaire Evil Dead mais avec plus de budget. Loin d’être un remake, Evil Dead 2 est l’aboutissement d’un rêve d’ado et la réalisation d’un cauchemar pour le public avide de sensations fortes.

Résumé :

Ash unique survivant du premier opus repart se perdre dans cette maudite cabane au fond des bois mais cette fois-ci seul avec sa petite amie lorsqu’ils libèrent le maaaaal.

Comme par hasard, la fille du scientifique découvreur du Necronomicon se rend elle aussi dans la cabane avec un ami et deux ploucs écervelés trouvés sur le chemin. Ces quatre nouveaux personnages ne tarderont pas de découvrir un Ash pétant littéralement les plombs, en proie aux vices démoniaques du malin. Plus on est de fous, plus on rit, et la zombification aidant, Ash va devoir à nouveau se battre pour sauver sa peau, quitte à perdre la main…

La main possédée dans Evil Dead 2.Ash dans Evil Dead 2.

L’histoire déboule à toute vitesse et sans temps mort, les cadrages sont encore plus fous, plus rapides, plus mobiles et il faut admettre que Sam Raimi se surpasse et nous donne de quoi avoir le vertige.

Ce second épisode contient lui aussi ses moments cultes comme celui où Ash se battant contre sa main donne en se là coupant au ras du poignet et en se fabriquant un bras tronçonneuse, celui ci devient une sorte de super héros, un pourfendeur de zombies mélangé à un personnage de Tex Avery, avec ses mimiques décalées soutenues par des bruitages très cartoon. L’hémoglobine coule à flot, les têtes volent et les tombent : ce film est un cocktail 50% humour, 50% gore : 100% génial ! Certains hardcore gamers ne pourront s’empêcher de jubiler en entendant Ash mettre sa tronçonneuse sur son bras tout en lançant un « groovy » repris dans le mythique Earthworm Jim (Héro d’un jeu sur Super Nintendo pour ceux qui ne connaissent pas) l’humour est présent au premier plan et se lâche dans un délire qui fera date dans le cinéma d’horreur.

Détails :

  • Sortie cinéen France : 5 Janvier 1994 (1h 20min)
  • Réalisé par : Sam Raimi
  • Avec :Bruce Campbell, Embeth Davidtz, Marcus Gilbert
  • Genre : Comédie, Epouvante-horreur
  • Nationalité : Américain

En 1994 arrive enfin la suite tant attendue : Evil Dead 3 : l’armée des ténèbres.

Résumé :

Ash est dans de beaux draps, comme on dit, jamais deux sans trois… alors qu’il pensait avoir vaincu le démon qui le tourmentait, il se retrouve en plein Moyen-Age après un passage virevoltant dans une faille temporelle. Démontrant ses talents, fusil et tronçonneuse à l’appui. Pour Ash, cette époque est un peu craignosse et sa seule envie est de repartir chez lui. Un sorcier lui suggère de ramener le Necronomicon planqué dans un cimetière. Fidèle à lui-même, notre héro libère le démon en se trompant de formule et la contrée se retrouve en mauvaise posture s’en suit quelques péripéties aussi gores que drôles !!

Ash, Boomstick et Groovy, Evil Dead 3

Le retour de Ash signe l’épisode le plus drôle de la série. Mélange de genre : médiéval, capes et épées, art-martiaux ou mythologique, Evil Dead 3 : l’armée des ténèbres est un délire sans fin que l’on regarde avec énormément de plaisir. Ce film change la donne : exit la forêt sombre, place au château fort et aux collines inquiétantes. Exit les petits meurtres entre amis, place aux combats gigantesques, place aux explosions et aux dialogues à mourir… de rire !!
Evil Dead 3 : l’armée des ténèbres est une sorte d’Indiana Jones avec zombies et humour noir. Les petites phrases cultes sont toujours présentes, on retiendra, en plus du « groovy », un Ash scandant un « Par tout les diables, vous aurez le cul aussi rose qu’un cochon quand on arrivera au chateau ! Ahahaha ! », ou bien lorsque le souverain s’adresse à lui  « Très honoré monsieur le souverain de la banquise ! Là, tu vois, t’es pas chez les pingouins ! T’es duc de rien du tout. Déjà qu’ici on est rien alors hein t’as qu’à faire le compte. »
Un film très drôle, bourré de répliques inoubliables qui pour les fans de la séries sont devenu mythiques.

Ma conclusion :

Dissocier les trois volets serait absurde : Evil Dead est une trilogie incontournable du cinéma d’horreur.

Tout comme Massacre à la tronçonneuse a véritablement lancé les slasher movies, Evil Dead a inauguré le cinéma comico-gore indépendant. Sam Raimi est avec Peter Jackson l’exemple de la réalisation du rêve de tout jeune voulant arriver à faire ce qu’il aime, quoi qu’il en coûte.

A savoir que le coffret trilogie est disponible en DVD et Bluray, il serait bête de s’en priver.

A bonne entendeur les amis !! et à bientôt !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s