CONSOLE – Présentation de la NES de Nintendo (1985).

nintendo entertainment system nes console

Le domaine des jeux vidéo est très vaste, rempli d’histoires, d’anecdotes croustillantes, certaines consoles ont marqué leur époque et d’autres malheureusement n’ont pas réussi à convaincre…retour sur la reine des reines, probablement une des consoles les plus connues au monde. Il est presque certain que vous, qui êtes en train de lire ce dossier, vous en possédiez une par le passé. Je veux bien sûr parler de la Nintendo Entertainment System, mais appelez là NES, elle préfère =)

Caractéristiques techniques :

Processeur principal : Motorola 6502 (8 Bits) cadencé à 1.79 MHz
Processeur graphique : Ricoch PPU
Mémoire vive (RAM) : 2 Ko + 2 Ko pour la vidéo
Résolution : 256X240 / 16 couleurs (sur une palette de 52)
Type : Console de salon
Type de média : Cartouche
Production : 1983 à 1994
Sortie USA : Octobre 1985
Sortie Européenne : Septembre 1986
Sortie Japonaise : Juillet 1983

Son histoire :

– Après avoir rencontré le succès avec une série de jeux d’arcade au début des années 1980, Nintendo planifia dès novembre 1981 la production d’une console de salon à cartouches interchangeables. Sa conception commence sous le nom de code Young Computer (Ordinateur Jeune).

À cette époque, le président Hiroshi Yamauchi a déclaré à ses employés qu’il voulait une console dont les performances seront telles que la concurrence ne pourrait ni la copier, ni l’égaler avant au moins trois ans. De plus, elle devrait coûter moins de 10 000 ¥ (60 €). Masayuki Uemura et son équipe conçoivent le système en faisant preuve d’ingéniosité et en économisant sur le moindre détail pour arriver aux exigences du président.

Après deux ans de travail, elle sort au Japon sous le nom de Famicom, pour Family Computer, le 15 juillet 1983 pour 14 800 ¥ (100 €), accompagnée de trois portages de jeux d’arcade à succès de Nintendo : Donkey Kong, Donkey Kong Jr. et Popeye. La barre des 10 000 ¥ (70 €) est dépassée, mais elle reste la machine la moins chère de l’époque, et en prime la plus puissante du marché.

jeux console nintendo nes

La Famicom connaît un succès considérable, quasiment sans concurrence, et Nintendo rêve d’exporter son bébé, mais la commercialisation à une échelle planétaire est une autre paire de manches.

Nintendo commence à étudier sans se précipiter la meilleure tactique pour lancer la console aux USA, ou Atari règne sans partage sur le monde du jeu vidéo.

Mais c’est précisément à cette période que le géant Atari commence à décliner avec sa nouvelle console la VCS 5200 qui est un flop retentissant. De plus, de nombreuses cartouches de jeu sortant sur le marché sont de très mauvaises qualité, la faute à des éditeurs pas forcement très compétents…finalement la Famicom, qui s’appellera désormais Nintendo Entertainment System (NES), dans le nouveau monde, offre à Atari le contrat. Celui ci est présent sur le marché depuis longtemps, connaît tous les réseaux de distribution et pourrait, sans toutefois remettre en cause l’appartenance de la NES à la famille Nintendo, en garantir le succès aux USA.

Entre temps, Atari voulant se relancer sur le marché des consoles de salon, se recentre sur un projet, le VCS 7800 et rejette l’alliance avec Nintendo. Survient alors le fameux « Video Game Crash » de 1983 à 1984.
Le prix de tous les produits, consoles, jeux, baissent au fil des jours, et la plupart de magasins de jouet les retirent de leurs étalages. Pourtant, au Japon, la Famicom continue de se vendre.

Nintendo va alors avoir l’idée de repenser le design de la console avant de la lancer aux USA et en Europe. La NES va devenir un jeu pour enfants avec son boitier plastique futuriste, renforcée par le pistolet optique stylé « laser » livré dans le pack.

gun pour console nintendo nes

Pack action set nintendo entertainment system

Avant sa sortie officielle sur l’ensemble du territoire américain en juillet 1986, Nintendo effectue quelques tests marketing dans les villes de New York pour commencer en Ocotbre 1985, où la elle se vendra à 50 000 unités très rapidement, suivront les villes de Los Angeles et Chicago.
Avant fin 1986, déjà 1 million de NES ont trouvés acquéreurs. Ce chiffre va grimper à 2 millions en 1987 et 5 millions à la fin 1988.

En Europe, c’est Mattel qui se charge de sa distribution, en septembre 1986. Mais une mauvaise information de sa part va hisser la Sega Master System au même niveau que la NES, et faire donc profiter à Sega d’une part de marché très satisfaisante. C’est peut être cet événement qui a permis à Sega de se lancer sur ce marché.

En même temps, la Famicom continue sur sa lancée fulgurante au Japon. Il y a même des magasins « Famicom Shops » dédiées à la console.

Shigeru Miyamoto, créer alors, un personnage des plus emblématiques du monde des jeux vidéo, j’ai nommé Super Mario Bros qui a ouvert une toute nouvelle voie créative pour les autres éditeurs, tel que Konami, Capcom, Bandai et bien d’autres. Oui car Nintendo finis par accepter d’autres société pour le développement de jeu sur sa console. Mais le contrat est très strict : Nintendo vérifie le contenu des jeux, contrôle le rythme de sortie, touche des royalties sur tous les exemplaires vendus, demande l’exclusivité et fabrique les cartouches.

Jeux super mario bros 1, 2 et 3 sur Nes

Nintendo lance en Février 1986 le « Famicom Disk System » un périphérique permettant de lire via le port cartouche des jeux stockés sur disquettes. Des « Disk Writers » sont même implantés un temps dans les « Famicom shops » : il s’agit de bornes dans lesquelles il est possible de charger, contre des sommes misérables, des jeux sur des disquettes (dans des versions identiques à celles sur cartouche). Le procédé sera rapidement abandonné en raison de la grogne légitime qu’il provoque chez les revendeurs, mais contribuera à renforcer la position dominante de la Famicom dans son pays. A la place, Nintendo misera sur les Famicom Disk Fax, des bornes comparables aux Disk Writers, mais ne servant qu’à communiquer à Nintendo des scores enregistrés sur les disquettes des jeux. Le but est d’organiser des concours à l’occasion desquels Nintendo distribue d’innombrables récompenses sous la forme de petits cadeaux divers. Les joueurs sont ainsi stimulés et forment peu à peu une communauté. Encore une fois l’idée est innovante, ludique et réjouissante, l’investissement minimal, le risque quasi-nul et le gain substanciel : c’est du Nintendo pur sucre, et le cas fera école par la suite.

Famicom disk system

Fin 1987, la NES est un phénomène d’ampleur mondiale, malgré l’absence aux USA et en Europe du « Famicom Disk System » et de tout le travail promotionnel qu’il permet. La demande est plus importante que l’offre, ce qui entraîne une hausse des prix, surtout pour les cartouches de jeux. La NES à fait entrer les jeux vidéo pour consoles dans une ère nouvelle. Les précédentes consoles avaient habitué les joueurs à des graphismes simplistes, et des jeux répétitifs dont l’intérêt se résumait la plupart du temps à essayer de battre un score. Avec l’apparition de jeux tels que Legend of Zelda, Metroid ou Super Mario Bros 1, 2 et 3, les joueurs ont un défi à relever qui dépasse la simple épreuve de réflexes, peuvent s’identifier au héros qu’ils commandent, et suivre un scénario passionnant, découvrant de nouvelles choses de longs mois après les premières parties. Les jeux ont un fil conducteur, un début, une fin et un générique comme des films. De plus, la NES est la première console à proposer la sauvegarde des parties (à partir de 1987). En définitive, même si elle s’adresse ouvertement aux plus jeunes de par son marketing, elle s’avère dans les faits beaucoup plus apte à satisfaire les joueurs exigeants de tous âges que les consoles précédemment sorties.

Durant la période 87-88, apogée de la NES, les enfants, dont Nintendo fera sa cible principale, vont vivre une véritable histoire avec leur console, les images des jeux continuant de remplir leur monde intérieur même en dehors des heures passées devant l’écran. Les publicités pour la console résument alors bien le phénomène : « Avec la NES, vous mangez Nintendo, buvez Nintendo, dormez Nintendo, vous êtes Nintendo ! ». Ce succès monumental et surtout très durable permettra à Nintendo de réagir sereinement lors du passage de Sega à la technologie 16-bits. La Megadrive sort ainsi fin 88, et la Super NES fin 90. Dans l’intervalle, c’est la Famicom / NES qui assure la supériorité et le soutien des éditeurs tiers.

Pour finir :

Les années bénies de la console de Nintendo auront vu, grâce à l’inventivité des programmeurs Japonais, les joueurs s’initier dans leur salon à des genres nouveaux, c’est aussi la première console à proposer une grande variété de styles de jeux. (Action, RPG, Shoot Em Up, Sport…il y en a pour tous les goûts).

Je pourrais vous parlez du powerglove, du hypershot et du max pad. De simples accessoires qui n’ont guère connu de succès et je ne vois pas trop le besoin de vous les décrire.

Des chiffres à vous donnez le vertige : environ 62 millions d’unités vendues à travers le monde et environ 40 millions de jeux vendus Super Mario Bros.

La grande histoire de la NES prend fin en 1994, alors que la Super Nintendo est déjà commercialisée depuis 4 ans.

Aujourd’hui, beaucoup de monde s’en souvient (la génération 80), et on peut encore en profiter par les émulateurs, le marché de l’occasion où de très nombreux exemplaire sont encore disponible. Sans oublier la firme Nintendo qui continue à perpétuer cette héritage en sortant des rééditions et adaptations de ses jeux.

Quand j’étais môme, je m’acharnais sur le jeu Tortues Ninja !!…je cassais les pieds à mes parents avec la musique de Mario Bros…je passais des heures sur Zelda…je shootais du canard avec le pistolet optique…et surtout je monopolisais la seule et unique télévision de la famille…que de souvenir avec ma NES !! Ahhhh nostalgie quand tu nous tiens…………

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s